Clovis ou l’unité des Francs

La vie de Clovis est essentiellement connue grâce à l’Histoire des Francs que Grégoire de Tours a écrite vers 577. En conséquence, il est difficile de faire la part entre ce qui relève de la réalité et ce qui est proprement légendaire.

Le baptême de Clovis

Le baptême de Clovis

 

En 481, Clovis succède à son père, le roi des Francs saliens, Childéric. Il serait aussi le petit-fils du légendaire Mérovée, fondateur de la dynastie mérovingienne. Dès son avènement, le jeune roi a pour objectif de réunir tous les Francs saliens sous son autorité. Cette entreprise évolue progressivement, en plusieurs étapes dont la chronologie reste incertaine. En tout cas, Clovis commence, en 486, en s’attaquant au général romain Syagrius, chef de l’armée de campagne de Gaule. Il est victorieux et il chasse Syagrius des territoires ainsi conquis. De plus, il prend Soissons, où le chef romain avait sa résidence.

L’épisode du vase de Soissons, sans doute plus légendaire qu’historique, prend place lors du partage du butin , à la suite de cette bataille. Mais une chose est sûre : cette victoire livre à Clovis tout le territoire au nord de la Loire et lui vaut un prestige tel qu’Alaric II, roi des Wisigoths, capture Syagrius et le remet à Clovis pour qu’il soit exécuté. Le roi franc transfère alors sa capitale à Paris, située au centre de ses possessions. Ensuite, pendant dix ans, il fait campagne vers l’est, où il soumet les Thuringiens, les Francs ripuaires et, surtout, les Alamans.

En 507, il remporte une victoire décisive contre Alaric II, lors de la bataille de Vouillé. Il récupère ainsi les territoires entre la Loire et les Pyrénées. Après la chute du royaume des Wisigoths, Clovis s’installe définitivement à Paris. Il est enfin devenu l’unique roi des Francs et il se trouve à la tête des trois quarts de la Gaule. Pour ce faire, il a probablement fait assassiner Sigebert, roi des Francs ripuaires, et son fils Chlodéric. Ce sont les quatre fils de Clovis qui vont finir de conquérir la Gaule, en prenant le royaume des Burgondes et la Provence.

En 506, sous l’influence de sa femme Clothilde, princesse burgonde, Clovis se convertit au catholicisme et se fait baptiser le 25 décembre, à Reims, par l’évêque Rémi. Cette cérémonie marque le début d’une très longue tradition : celle du sacre des rois de France à la cathédrale de Reims. Les trois mille hommes de l’armée de Clovis se font eux aussi baptiser. Cette décision du roi des Francs est capitale pour la suite de son règne, puisqu’il devient ainsi le défenseur de l’orthodoxie, face aux autres souverains barbares qui sont tous ariens et donc hérétiques. Ainsi, Clovis a tout le clergé et la population gallo-romaine de son côté. Grégoire de Tours n’hésite pas à le comparer à Constantin, le premier empereur romain chrétien.

Il se présente comme le défenseur de la foi. Aussi, peu avant sa mort, en 511, Clovis décide de réunir un concile général, à Orléans, afin de réorganiser l’Eglise des Gaules. C’est le premier concile général de France. Il montre à quel point l’Eglise a décidé de faire confiance au roi des Francs pour sa défense contre toutes les attaques, notamment contre les hérésies.

Quand Clovis meurt en 511, le royaume est alors partagé entre ses quatre fils, Thierry, Clodomir, Childebert et Clothaire, conformément à la tradition germanique. Les chefs saliens, c’est-à-dire la dynastie mérovingienne, vont conserver la suprématie sur la Gaule pendant plus de deux siècles. C’est une longévité exceptionnelle, particulièrement quand on la compare autres royaumes barbares qui, eux, ont été bien éphémères.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s