La cathédrale de Cologne

En tant que ville romaine, Cologne possède une cathédrale dès le haut Moyen Age.

La cathédrale de Cologne

La cathédrale de Cologne

 

Plusieurs édifices se succèdent et un nouveau projet de reconstruction voit le jour à la fin du XIIe siècle, pour abriter les reliques des Rois mages. Mais il s’agit d’un important investissement humain et financier dont la mise en place est de longue haleine.

Un édifice gothique en terre d’Empire

Les premiers efforts pour reconstruire la cathédrale sont le fait de l’archevêque Engelbert Ier (1216-1225) qui récolte des fonds mais il ne voit pas son projet se réaliser. En avril 1248, un incendie décide définitivement l’ouverture du chantier. Les travaux commencent dès le mois d’août, sous la direction d’un architecte inconnu. Il est remplacé en 1252 par Maître Gerhard qui travaille aux fondations et au chœur jusque vers 1260. Le chevet est terminé, par un certain Arnaud, et consacré en 1322. Après le sanctuaire, la construction concerne les parties basses du transept et de la façade, ainsi que les deux bas-côtés nord de la nef. Le chantier reste en activité jusqu’au XVe siècle, avec de nombreuses interruptions, et les travaux s’arrêtent définitivement sur cet état d’inachèvement, avec seulement une cloison provisoire pour fermer le bâtiment. La cathédrale reste ainsi jusqu’au XIXe siècle.

Avec la cathédrale de Cologne, l’art gothique de France, s’implante en Allemagne. Il semble que les deux premiers architectes en soient à l’origine. Le plan est très proche de celui de la cathédrale d’Amiens : chevet à déambulatoire et sept chapelles rayonnantes, transept à collatéraux. De même, l’élévation est à trois étages, avec un triforium ajouré et des fenêtres composées. Cet édifice appartient sans conteste au gothique rayonnant. Pourtant, il possède des éléments qui lui sont propres et qui insistent tous sur la verticalité : piles fasciculées, triforium et fenêtres hautes liés, à l’intérieur ; gâbles, pinacles et arcs boutant richement ornés, à l’extérieur. Ces éléments lui donne une personnalité propre.

Un trésor extraordinaire

Le trésor de la cathédrale recèle des œuvres d’art couvrant plusieurs siècles, depuis le Xe jusqu’au XIXe, faisant de la cathédrale un véritable musée. Ainsi, un grand Christ en Croix, en bois polychrome, commandité par l’archevêque Gero, dans la seconde moitié du Xe siècle, témoigne de la sculpture romane. Le chef d’œuvre de la cathédrale de Cologne est la châsse des Rois mages, réalisée par l’orfèvre Nicolas de Verdun autour de 1200, en vermeil, pierres précieuses et émaux champlevés. Elle est la parfaite illustration du « Style 1200 », style « antiquisant » qui touche l’Europe occidentale dans cette période charnière entre roman et gothique. En outre, le décor monumental et le mobilier de la cathédrale, datant du XIVe siècle, sont d’une grande richesse. Le XVe siècle est représenté par le triptyque des Saints patrons de Cologne, peint sur bois par Stephan Lochner, vers 1450. Au XVIIIe siècle, Conrad Duisberg réalise la châsse d’Engelbert et, enfin, lors de l’achèvement de la cathédrale au XIXe siècle, un décor monumental néogothique complète l’ensemble.

La cathédrale romantique

Au XIXe siècle, un érudit, Sulpice Boisserée, se passionne pour la cathédrale. Il l’étudie et souhaite qu’elle soit achevée, le plus fidèlement possible au projet d’origine. Ainsi, la façade est réalisée selon les épures de 1350. Les travaux débutent en 1842 et durent jusqu’en 1880, en plein Kulturkampf. Ce chantier prend alors valeur de symbole de la lutte contre la Prusse, le « symbole de la fraternisation de tous les Allemands ».

La cathédrale de Cologne est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis1996.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s