Le Mont-Saint-Michel, un trésor du patrimoine mondial

Le Mont-Saint-Michel, surnommé la « pyramide des mers » par Victor Hugo, est un îlot rocheux situé dans une large baie sablonneuse, à la frontière entre la Bretagne et la Normandie.

Le Mont Saint-Michel

Le Mont Saint-Michel

Il s’agit de l’un des sites touristiques les plus visités de France. A l’origine, appelé rocher de Mont-Tombe, cet ancien lieu druidique devient le Mont-Saint-Michel après l’apparition, en 708, de l’archange saint Michel à Aubert, évêque d’Avranches.

Les premières constructions

L’année suivant l’apparition miraculeuse, l’évêque d’Avranches décide de construire un oratoire consacré à l’archange. Au IXe siècle, un monastère carolingien le remplace. Le seul vestige qui en subsiste encore est la chapelle Notre-Dame-sous-Terre, située sous la nef de l’actuelle abbatiale. En 966, l’abbaye passe sous obédience bénédictine puis sous la règle clunisienne au début du XIe siècle. Dès la seconde moitié du Xe siècle, le duc Richard Ier de Normandie décide la reconstruction de l’abbaye mais la nouvelle église n’est entreprise qu’en 1022, après nivellement du rocher. De l’église romane, achevée en 1084, seule la nef est conservée. Elle est de style anglo-normand et possède trois vaisseaux et une élévation à trois étages. A l’origine, elle est conçue avec une voûte de bois, mais elle est détruite en 1834. Au XIIe siècle, une enceinte fortifiée est construite dans les parties sud et est de l’île, les autres côtés étant défendus par l’eau et les rochers. Le bourg est installé à l’abri des remparts, protégé des agressions, comme celle des Anglais en 1423.

Le Mont-Saint-Michel gothique

En 1203, un incendie oblige la reconstruction des bâtiments destinés à la vie monastique et à l’accueil des pèlerins. Ce nouvel ensemble est tellement exceptionnel qu’il est appelé « la Merveille ». Les bâtiments, construits en style gothique, s’élèvent au nord de l’abbaye, au dessus des jardins. Ils se divisent en deux parties de chacune trois niveaux. Le premier bâtiment (1203-1218), le plus à l’est, contient une aumônerie destinée aux pèlerins, une salle des Hôtes, pour les visiteurs de marque, et un réfectoire couvert d’une charpente en carène. Ces trois salles sont placées les unes au dessus des autres. Dans le second (1218-1228), situé à l’ouest du précédent, le cellier, la salle des Chevaliers et le cloître se superposent. Ce dernier, fort bien conservé, est un véritable chef d’œuvre de raffinement. Ainsi, la galerie charpentée est séparée de la cour centrale par double rangée de colonnettes en quinconce. Le décor sculpté est aussi de grande qualité.

En 1421, le chœur et le transept de l’abbatiale s’effondrent. Leur reconstruction dure de 1450 à 1521 et relève presque du miracle technique. En effet, une terrasse située à 78m au dessus de la mer est construite pour servir de fondation au nouveau sanctuaire. Elle est elle-même édifiée sur plusieurs cryptes voûtés. Le chœur est soutenu par tout un réseau d’arcs-boutants conçus pour résister aux poussées du vent comme à celles de la voûte.

La construction de l’abbaye actuelle, entre le XIe et le XVIe siècle, s’adapte au site difficile du Mont-Saint-Michel, par un tour de force, à la fois technique et artistique. Après avoir été une prison d’Etat, l’abbaye est classée Monument Historique en 1874. Elle est alors très endommagée et, de 1865 à 1909, plusieurs campagnes de restaurations se succèdent. C’est à cette époque que la flèche est élevée à la croisée du transept, surmontée d’une statue de l’archange saint Michel. En 1979, l’UNESCO décide de la classer parmi les sites du patrimoine de l’humanité.

www.bienvenueaumontsaintmichel.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s