Les monuments d’Oviedo et du royaume des Asturies

Les monuments d’Oviedo sont les reliques précieuses de l’art asturien du VIIIe et, à ce titre, sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985.

Santirso de Oviedo

Santirso de Oviedo

Le royaume des Asturies, formé autour de sa capitale Oviedo, est le dernier refuge des chrétiens d’Espagne, après l’invasion musulmane de 711. Situé au nord-ouest de la péninsule, ce territoire loin de tout crée pourtant des liens avec le reste de la chrétienté. Dans cet îlot de résistance, surgit un style d’architecture original et novateur qui prépare les formules de l’architecture romane ibérique.

La marque d’Alphonse II à Oviedo

Le roi Alphonse II (791-842) choisit Oviedo pour capitale et y fait construire immédiatement toute une série de monuments, après les destructions maures de 794.

Il commence par faire édifier une muraille pour défendre la ville et un système hydraulique perfectionné est réalisé pour l’approvisionnement en eau. Un puits, appelé la Foncalada, en est le principal vestige. Les monuments heureusement conservés laissent imaginer la splendeur des constructions disparues, comme la cathédrale et les palais.

Fontaine de Foncalada

Fontaine de Foncalada

La Camara Santa est la chapelle du palais urbain d’Alphonse II, aujourd’hui détruit. Sa structure rectangulaire suit sa double destination: à la fois mausolée et chapelle palatiale. Les reliques des martyrs de Cordoue sont déposées dans la crypte qui occupe le premier niveau. Au cours du Moyen Age, un pèlerinage se développe autour de ces corps saints. Au-dessus, se trouve la chapelle Saint-Michel, à l’origine couverte d’une charpente, mais voûtée au XIe siècle.

Hors la ville, l’église San Julián ou Santullano de los Prados est un édifice bien conservé, avec des murs entièrement couverts de peintures. Cet édifice rectangulaire, suit un plan basilical simple, avec un porche à l’ouest et trois chapelles à l’est. Son élément le plus caractéristique est son haut transept, conçu comme un espace liturgique. Aucun mur n’est épargné par le décor peint, fait d’architectures feintes, de fausses tentures et de croix, en référence à l’art paléochrétien.

L’œuvre de Ramire Ier

Le règne de Ramire Ier (842-850) est lui aussi marqué par des constructions prestigieuses, probablement réalisées par un seul architecte.

Les églises Santa María del Naranco et San Miguel de Lillo se trouvent à mi-pente du mont Naranco, tout près d’Oviedo. La première est en fait la chapelle du palais que Ramire Ier fait construire sur la colline. Elle est dédiée à la Vierge en 848. Il s’agit d’un petit édifice rectangulaire, à deux étages, largement ouvert sur l’extérieur par de larges baies en portique. L’intérieur est couvert de voûtes en berceau soutenues par des arcs doubleaux, préfigurant l’art roman. Le décor sculpté, en méplat, est particulièrement riche et évoque les décors d’étoffes orientales.

De l’église San Miguel de Lillo, située à proximité, il ne reste que l’avant nef et la première travée mais des fouilles ont mis au jour les fondations. Il est évident que le plan est calqué sur celui de l’église San Julián de los Prados. Les montants de la porte d’entrée sont la transposition sur pierre des diptyques consulaires byzantins en ivoire.

San Miguel de Lillo

San Miguel de Lillo

L’église Santa Cristina de Lena se trouve sur la route de León. De forme simple, la distribution de l’espace est en revanche complexe car l’église est construite selon la pente. Le décor est essentiellement architectural, bien qu’agrémenté de sculptures.

L’art asturien apparaît comme un art isolé mais, à y regarder de plus près, les influences extérieures témoignent de contacts avec le reste de la chrétienté. Les sources wisigothiques y sont encore lisibles mais l’art roman est déjà naissant.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s