Qui était Villard de Honnecourt ?

La vie de Villard de Honnecourt reste un mystère mais le peu que révèle son carnet est déjà beaucoup en comparaison avec les autres artistes du XIIIe siècle.

Carnet de Villard de Honnecourt (BNF, Manuscrit, Fonds français, 19093)

Carnet de Villard de Honnecourt (BNF, Manuscrit, Fonds français, 19093)

Villard de Honnecourt est une figure importante de l’histoire de l’art médiéval. Aucun ouvrage spécialisé n’oublie de le mentionner, tant pour illustrer l’histoire de l’architecture que pour parler de l’émergence de l’art profane ou pour dresser une histoire des techniques de construction ou bien encore pour rappeler le parcours de formation des maîtres d’œuvre du Moyen Age.

Pourtant, que sait-on réellement de la vie de cet homme ? Assez peu de choses en définitive ou, du moins, le peu que nous en laisse deviner le carnet de croquis qu’il a laissé à la postérité.

Un carnet de trente trois folios

Soixante six pages de petites dimensions (14 x 22 cm), cela parait bien peu pour dresser le portrait de son auteur. Malgré tout, les recherches effectuées par les spécialistes, comme Roland Bechmann, ont su en tirer un maximum d’informations.

Le Carnet de Villard de Honnecourt est conservé à la Bibliothèque Nationale de France (BNF, Manuscrit, Fonds français, 19093). Les feuilles de parchemin qui le composent sont couvertes des deux côtés de dessins et croquis divers accompagnés de commentaires en langue picarde. A l’origine, le carnet possédait probablement plus d’une centaine de pages.

Il s’agit d’une source inestimable pour l’histoire de l’art et il n’a sans doute pas encore livré tous ses secrets. Mais ici, ce qui nous intéresse, c’est ce qu’elle peut dire de son auteur.

Un parcours difficile à reconstituer

La datation du carnet vers 1225-1250 permet d’estimer la naissance de Villard de Honnecourt aux alentours de 1200. Il porte le nom de la localité de Honnecourt-sur-Escaut, près de Cambrai. En est-il originaire ou bien appartient-il à l’abbaye bénédictine qui y est installée ? Rien ne nous l’indique mais il est presque certain qu’il est picard.

Parmi les dessins de Villard, on retrouve de nombreux plans d’églises, notamment l’abbaye cistercienne de Vaucelles, tellement proche de Honnecourt qu’il pourrait très bien y avoir travaillé. De là à penser qu’il ait pu travailler aussi à Notre-Dame de Cambrai, il n’y a qu’un pas. Mais rien n’est sûr.

Il a aussi fait des dessins des cathédrales de Reims, Laon, Chartres et Lausanne ; il faut dire qu’il a la chance d’être le témoin de l’apogée de l’art gothique, dans le courant du premier tiers du XIIIe siècle. Son séjour en Hongrie, vers 1235, est presque avéré. Il a dessiné la cathédrale Sainte-Elisabeth de Hongrie à Kosice. C’est en chemin qu’il a pu passer par Reims, Lausanne et des monastères cisterciens bourguignons.

Villard était-il bien maître d’œuvre ou architecte ?

Nulle part, il n’y a de preuve de sa participation à tel ou tel chantier. Alain Erlande-Brandenbourg, dans son ouvrage sur les artistes du Moyen Age, De pierre, d’or et de feu, démontre que les dessins de Villard de Honnecourt sont des copies de gabarits et de plans, non pas des relevés d’édifices construits. Il reproduit donc des projets, tel un étudiant qui voyage pour apprendre.

Mais il ne se contente pas d’architecture, il dessine aussi des sculptures, appartenant toutes au Style 1200. Ses dessins d’engins et de machines montrent aussi son intérêt pour les techniques de construction.

Villard de Honnecourt est un artiste, c’est certain. C’est un dessinateur très habile mais quel est son vrai métier et pour quelle raison a-t-il réalisé son carnet ? Il semble très présomptueux d’affirmer qu’il est maître d’œuvre, comme il est habituel de le lire, car il peut tout aussi bien être ingénieur, sculpteur, inventeur ou clerc, à la fois dessinateur et curieux des progrès de l’art.

C’est là que se trouve toute la difficulté de reconstituer la vie des artistes du Moyen Age, car les informations qui sont parvenues jusqu’à nous sont très lacunaires et, même lorsqu’elles sont plus importantes, comme pour Villard de Honnecourt, il faut rester très prudent dans les interprétations.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s