Cuisines médiévales angevines: Fontevraud et Montreuil-Bellay

L’abbaye de Fontevraud et le château de Montreuil-Bellay présentent deux spécimens rares de cuisines médiévales fort bien conservées.

Cuisines du château de Montreuil Bellay

Cuisines du château de Montreuil Bellay

Distantes d’une petite vingtaine de kilomètres, les villes de Fontevraud et de Montreuil-Bellay sont deux hauts lieux historiques d’Anjou. Ils ont aussi en commun d’abriter deux exemples rarissimes d’architecture utilitaire des XIIe et XIVe siècles, c’est-à-dire des cuisines monumentales. Si celles du château de Montreuil-Bellay ont toujours été reconnues en tant que tel et ne se sont jamais écartées de leur usage d’origine, celles de l’abbaye de Fontevraud ont, pendant de longs siècles, perdu leur destination, dans leur quotidien comme dans les mémoires.

Mais quel peut bien être ce bâtiment étrange?

Cuisines de Fontevraud

Cuisines de Fontevraud

Cette question a très longtemps été sans réponse pour les visiteurs comme pour les historiens de l’abbaye de Fontevraud, face à cette construction atypique située à l’angle sud-ouest du cloître. Toutes les hypothèses ont été évoquées tour à tour: baptistère, lanterne des morts, église circulaires à huit chapelles rayonnantes. La bonne réponse est bien plus utilitaire: ce sont des cuisines, entourées de huit fumoirs, avec chacun leur cheminée, pour conserver les viandes et les poissons.

Les cuisines de Fontevraud sont en pierre, pour résister à un éventuel incendie, et la qualité de leur construction est égale à l’ensemble de l’abbaye. Elles sont conçues dès l’origine de l’abbaye, afin de nourrir l’importante communauté, elles sont de forme octogonale, avec une cheminée centrale et huit fumoirs circulaires surmontés chacun d’une cheminée. Le toit est lui aussi en pierre, « en écailles de poisson », un style typique de l’art roman poitevin, comme à Notre-Dame-la-Grande de Poitiers. Les lanternons de pierre situés au-dessus de chaque cheminée datent du début du XXe siècle et sont le fait de l’architecte Lucien Magne.

La cuisine du château de Montreuil-Bellay

Le bâtiment des cuisines du château de Montreuil-Bellay a un aspect extérieur plus « classique » que celui de Fontevraud, car quadrangulaire, mais les ressemblances entre ces deux édifices sont plus nombreuses que les différences.

Cheminée centrale des cuisines de Montreuil-Bellay

Cheminée centrale des cuisines de Montreuil-Bellay

Comme à Fontevraud, les cuisines du château de Montreuil-Bellay sont indépendantes, adossées à la l’enceinte fortifiée, afin d’écarter les risques d’incendie. De dimensions à peu près équivalentes, les cuisines de Montreui-Bellay possèdent un foyer central unique, du moins c’était le cas à l’origine. Les deux cheminées latérales, qui existent actuellement, datent du XVe siècle et ont été ajoutées au moment de la construction du Château Neuf.

Fontevraud et Montreuil-Bellay: deux cuisines, deux destins

Quand l’abbaye de Fontevraud devient une prison, au lendemain de la Révolution française, les travaux d’aménagements sont nombreux. Le chauffoir est alors transformé en cuisine et les véritables cuisines perdent alors leur utilité. C’est à ce moment aussi qu’elles perdent leur destination première: nourrir une communauté monastique. Encore aujourd’hui, si les visites expliquent très bien ce qu’elles étaient au Moyen Age, elles ne servent plus que de témoin de la vie monastique et de la richesse architecturale de l’abbaye. Seules les traces de suie évoquent le destin de ce bâtiment. Pourtant, il s’agit de la seule cuisine romane qui soit parvenue jusqu’à nous.

Intérieur des cuisines de Fontevraud

Intérieur des cuisines de Fontevraud

En revanche, à Montreuil-Bellay, quand le visiteur entre dans cette vaste pièce, il entre véritablement dans une cuisine. Le foyer central, qui servait au Moyen Age à rôtir les animaux pour la subsistance des soldats de la garnison de la forteresse, a laissé place à une table et a été remplacé, dès le XVe siècle, par deux cheminées latérales, de dimensions bien plus modestes. Le lieu conserve aussi une très belle collection d’ustensiles de cuisine anciens.

Pour en savoir plus sur l’abbaye de Fontevraud et le château de Montreuil-Bellay:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s